Instances

Le congrès regroupe quelque 140 déléguées et délégués, soit des délégations de 12 à 30 personnes, dépendant de la taille du syndicat. Il élit les membres du Bureau exécutif, adopte les statuts et les grandes orientations de la FEC. Il se réunit tous les trois ans.

Le conseil général regroupe quelque 45 déléguées et délégués, soit des délégations de 4 à 10 personnes. Il constitue l’instance suprême pour tout ce qui touche la négociation de la convention collective : cahier de revendications, compromis déposés à la table, moyens de pression, adoption de l’entente de principe et autorisation de signer la convention. C’est aussi cette instance qui siège au conseil général de négociation de la CSQ, quand vient le moment de prendre des décisions qui touchent la table centrale de négociation. Outre ses pouvoirs sur la négociation, le conseil général de la FEC constitue l’instance suprême entre les congrès. En ce sens, il s’assure du respect des orientations du congrès, il adopte le plan d’action et le budget annuels, il nomme les membres des comités, reçoit leurs rapports et recommandations et prend toute décision utile au bon fonctionnement de la Fédération. Il se réunit au moins quatre fois l’an. En période de négociation, ses réunions sont beaucoup plus nombreuses.

Le conseil fédéral réunit la présidente ou le président, un autre membre du bureau exécutif de la Fédération et un représentant par syndicat. Ce dernier ne peut être membre de l’exécutif de la Fédération. Cette instance assure la coordination entre les syndicats et entre eux et la Fédération et voit à la mise en œuvre des décisions du conseil général. C’est une instance très souple qui peut se réunir à n’importe quel moment, à la demande du bureau exécutif, de la présidente ou du président seul ou de trois syndicats. Il peut convoquer en tout temps le conseil général et lui faire des recommandations.

Le bureau exécutif est composé de six membres élus par le congrès. La présidence est libérée à temps plein et les autres membres peuvent être libérés partiellement pour accomplir leurs tâches spécifiques. Le bureau exécutif a pour tâche de voir à la bonne marche de la Fédération et à la mise en œuvre des mandats qui lui sont donnés, de convoquer et de faire des recommandations aux instances, de proposer un budget et un plan d’action annuels, d’engager et de gérer le personnel salarié et d’administrer les biens de la Fédération. Le bureau exécutif se réunit en moyenne toutes les trois semaines. Ses réunions peuvent être beaucoup plus nombreuses en certaines périodes, dont celle des négociations. De par les statuts de la CSQ, la présidence de la Fédération siège au conseil intersectoriel (CI) et au conseil intersectoriel de négociation de la CSQ (CIN).