Assurer la stabilité et la qualité de l'enseignement

Financement des cégeps

26 février 2018

En réponse à la mise sur pied, à l’automne 2017, du comité d’expertes et d’experts sur le modèle d’allocation des ressources, nous avons proposé des solutions à quelques enjeux criants liés au manque de financement des cégeps.

Au cours des dernières années, le réseau des cégeps a été durement mis à l’épreuve en raison des mesures d’austérité mises en place par le gouvernement. Après des décennies de financement en dents de scie, caractérisé plus souvent par des compressions que par des réinvestissements, les difficultés des cégeps à boucler leur budget sans couper dans les services à la population étudiante ont été décriées par toutes et tous.

Nos propositions visent à assurer un financement plus stable et prévisible pour les cégeps et assurer la stabilité du personnel enseignant. Il faudra cependant que les changements se fassent dans un souci de diminuer la complexité du mode de financement des cégeps et d’en augmenter la stabilité.

Selon nous, les réformes devront adopter une nécessaire « vision réseau » qui permettra de renforcer l’esprit de collaboration entre les collèges et non pas d’accentuer la compétition.

Après les célébrations entourant le 50e anniversaire des cégeps, il est à propos de rappeler le rôle de premier plan joué par les cégeps. Cette innovation québécoise demeure un succès important qui permet de garantir l’accès à la formation supérieure, préuniversitaire ou technique sur l’ensemble du territoire et d’offrir aux collectivités régionales des pôles de développement éducatif, culturel, économique et social.

Lire le dépliant : Assurer la stabilité et la qualité de l’enseignement collégial partout au Québec